Qu’est-ce que le BDSM dans le sexe?

Contenu

Artem Labunsky, Unsplash

Nouvelles tendances du sexe

BDSM dans le sexe: comment devenir un maître expérimenté ou un esclave soumis

La domination et la soumission au lit sont une pratique sexuelle inhabituelle qui suscite l’intérêt de certaines personnes et une réelle peur chez d’autres. La plupart des hommes et des femmes qui n’ont jamais eu de relations sexuelles dans le style du BDSM pensent que le BDSM est quelque chose d’interdit, pas tout à fait normal et même pervers..

Cependant, les sexologues sont convaincus que le désir de commander ou d’obéir au lit n’est pas une pathologie et encore moins une perversion. Beaucoup de gens savent ce qu’est le BDSM dans le sexe, mais fondamentalement, ces connaissances sont superficielles et glanées dans des films et des vidéos porno. Pour comprendre les nuances de cette mystérieuse pratique sexuelle, vous devez d’abord apprendre comment se résume l’abréviation.

Décryptage BDSM

Par convention, l’abréviation BDSM peut et doit être divisée en trois parties – DB, DS et CM. Chacune des parties a une signification importante:

  • DB représente la servitude et la discipline;
  • DS indique les participants au jeu: dominant (supérieur) et soumis (inférieur);
  • SM est une pratique BDSM.

Avant le début du jeu, les partenaires décident qui jouera quel rôle. Le dominant est celui qui prend la responsabilité de la séance. Il ordonne, fait obéir, peut même blesser un autre. Le soumis agit comme un subordonné et accomplit sans aucun doute tous les ordres du dominant.

Il est à noter que le BDSM peut ne pas inclure de contact sexuel. Mais le plus souvent, il est impossible de se passer de l’intimité. Le jeu du maître et de l’esclave (ou vice versa) s’allume de manière insensée, les partenaires sont excités et, en règle générale, la séance se termine par des rapports sexuels passionnés.

Le BDSM est la norme ou la déviation?

Si vous rêvez de voir votre petite amie ligotée ou si vous voulez vous-même être menottée, vous n’avez pas à vous inquiéter – vos désirs sexuels sont tout à fait normaux. En Occident, viagra prix une enquête anonyme a été menée auprès de personnes d’âges différents, qui a montré que plus de 30% des personnes interrogées aimeraient essayer le sexe dans le style BDSM..

Parmi les fans de jeux intimes durs, les rôles sont répartis approximativement comme suit:

  • environ 70% des hommes préfèrent le rôle de dominant;
  • le pourcentage de femmes qui cherchent à dominer dans le sexe est beaucoup plus faible – seulement 11%.

Cependant, il n’est pas rare que les couples changent de rôle. Les personnes qui apprécient à la fois la domination et la soumission au lit sont appelées interrupteurs. Pour comprendre à quelle catégorie vous appartenez, il est conseillé de vous essayer dans les deux rôles..

Ce que disent les experts?

Il y a environ 15 ans, une étude à grande échelle a été menée auprès des amateurs de divertissement BDSM. Les sexologues voulaient comprendre si les jeux intimes durs affectent la psyché et s’ils peuvent conduire à des changements personnels et comportementaux.

Après les tests effectués, les experts sont arrivés à la conclusion que la réalisation de désirs sadomasochistes ne change pas le comportement d’une personne dans la vie quotidienne. Mais, pour être honnête, il convient de noter que l’influence positive du divertissement BDSM sur la psyché n’a pas non plus été révélée..

Néanmoins, les résultats de la recherche ont montré que parmi les personnes qui pratiquent régulièrement des relations sexuelles hard avec des éléments de domination et de soumission, on trouve à peu près le même nombre d’hommes et de femmes atteints de maladies névrotiques que parmi ceux qui ne s’engagent pas dans ce type d’intimité..

Qui choisit le sexe BDSM?

Si votre ami vous invite à vous fesser le cul ou à vous attacher les mains avec une corde, réjouissez-vous – vous avez une fille courageuse qui est prête à donner et à recevoir des sensations sexuelles vives. Peut-être qu’elle n’est pas tout à fait claire sur ce qu’est le BDSM dans le sexe, mais ses désirs parlent d’eux-mêmes – elle s’efforce de vivre de nouvelles expériences et n’a pas peur d’expérimenter au lit..

Cependant, vous devez comprendre que les jeux de domination et de soumission ne sont pas exactement ce que le public a vu dans le film acclamé « 50 Shades of Grey ». Tout dans la vie n’est pas si beau et romantique. Le BDSM classique comprend l’infliction de douleur au sous-marin, l’imitation de la violence et l’humiliation. Le divertissement BDSM est choisi par des personnes courageuses et sûres d’elles, ainsi que par celles qui désirent profiter au maximum du sexe..

Habituellement, le BDSM intéresse les personnes qui:

  • profiter de la domination;
  • aime obéir;
  • s’efforcer de vivre des expériences sexuelles vives et inhabituelles.

Les désirs interdits, dont il n’est pas agréable de parler à haute voix, peuvent être très forts, presque irrésistibles. Souvent, l’émergence de tels désirs est facilitée par le rôle qu’une personne joue dans la société. Par exemple, un patron strict qui est obligé de châtier ses subordonnés et de montrer son autorité au travail peut ne pas avoir la capacité de faire preuve de faiblesse. Puis elle trouve son exutoire dans le sexe BDSM, où elle joue avec diligence le rôle d’une esclave soumise.

Tous les amateurs de BDSM n’utilisent pas des techniques hardcore dans leurs jeux de lit. Si vous ne voulez pas trop blesser votre amie, donnez-lui une fessée avec votre paume, pas avec une pile. Ne choisissez pas des menottes en métal, mais en nylon. En général, agissez doucement, mais montrez votre pouvoir – sinon quel genre de dominant êtes-vous?

Techniques de base en BDSM

Une fois que vous et votre ami êtes déterminés à essayer le sexe avec des éléments de domination et de soumission, vous aurez un espace énorme pour une action intéressante. Il est important de déterminer à l’avance lequel d’entre vous sera le meilleur et qui obtiendra le rôle d’esclave / esclave. Habituellement, les hommes préfèrent commander au lit. Ainsi, les exemples donnés impliqueront que vous serez le dominant dans le jeu érotique..

L’aspect le plus important d’un jeu BDSM est la présence d’un mot d’arrêt. Vous devez le trouver à l’avance. Ce mot sera prononcé par une fille si elle ressent un inconfort physique ou psychologique qu’elle ne veut pas ou ne peut pas tolérer. N’utilisez pas quelque chose comme «assez» ou «pas». Mieux vaut trouver un mot qui n’a rien à voir avec le sexe – par exemple, «valise» ou «apesanteur». Dès que vous l’entendez, vous devrez immédiatement arrêter toutes vos actions et, si nécessaire, libérer la fille des liens.

1. Bondage

Il est peu probable que la première fois, vous puissiez attacher correctement la main et le pied de la fille. La pratique érotique – le bondage – est tout un art qui doit être appris, au moins à partir de vidéos thématiques sur Internet. Mais vous n’avez pas à nouer complètement les cordes autour du corps de votre ami. Même si vous bloquez simplement ses mains derrière son dos, le sexe deviendra déjà beaucoup plus excitant..

Il est préférable de ne pas utiliser de corde, car si elle est mal utilisée, elle peut non seulement laisser des marques sur le corps, mais même entraîner des blessures. Commencez avec des menottes régulières. Achetez-les simplement au sex-shop – ils vendent des modèles spécialement conçus pour le divertissement BDSM en toute sécurité..

L’option la plus simple est de mettre les mains de la fille derrière son dos et de la fixer solidement à cet endroit. Mais vous pouvez penser à quelque chose de plus intéressant – par exemple, attacher des menottes à la tête de lit du lit ou enchaîner une fille à un radiateur (mais pas chaud).

Si votre amie montre une tendance au masochisme, forcez-la dans une position inconfortable et fixez les menottes pour qu’elle ne puisse pas changer la position de son corps. Les manilles peuvent être portées non seulement sur les mains, elles peuvent également être portées sur les chevilles.

Prenez deux paires de menottes, mettez la fille sur son ventre et attachez ses mains par paires à ses jambes (par les mains et les chevilles). Vous aurez libre accès à tous ses trous. Et il sera également pratique d’avoir des relations sexuelles orales.

Si vous voulez toujours quelque chose de plus chaud et de plus excitant, remplacez les menottes par une corde. Mais rappelez-vous que les mouvements brusques peuvent causer de la douleur à la fille, car le garrot brûlera la peau..

Mettez votre ami sur le dos et commandez de tirer vos jambes pliées vers votre poitrine. Vous allez certainement adorer cette pose érotique. Puis attachez ses jambes à ses épaules avec une corde. Une vue imprenable s’ouvrira. Il sera difficile pour un esclave de bouger, et vous pouvez la posséder de toutes les manières possibles.

2. Fessée

C’est une technique préférée des dominants qui ont des tendances sadiques latentes. Mais la fessée peut être aussi dure et douloureuse qu’elle peut être tendre et sensuelle. Afin de comprendre en pratique ce qu’est le BDSM dans le sexe, vous ne pouvez certainement pas vous passer d’une fessée ou au moins d’une légère fessée.

L’essentiel est de ne pas oublier que tout cela est un jeu, il est donc important de surveiller la réaction de votre partenaire à chacune de vos actions. Si elle gémit, cela ne veut pas dire qu’elle est bonne. Elle peut gémir de douleur et de peur. Parfois, les débutants oublient le mot d’arrêt, il est donc utile de rappeler à la fille à plusieurs reprises au cours de la session qu’elle a la possibilité d’arrêter le jeu..

Et encore une fois, quelques statistiques. En 2017, une société étrangère de vente de sexe a mené une enquête anonyme auprès de ses clients. Ses résultats sont les suivants:

  • 75% des femmes ont déjà eu une expérience de fouet sexuel lorsqu’elles ont agi en tant que maîtresse;
  • 70% des femmes interrogées ont admis qu’elles aimeraient être dans le rôle du fond et obtenir une partie de la fessée d’un partenaire puissant
  • 60% du sexe fort est prêt à devenir l’esclave de la maîtresse au lit et à subir des coups avec une pile ou un coup de fouet.

Donc, si vous voulez être fouetté par une fille, ne soyez pas timide face à ce désir – beaucoup d’hommes en rêvent. Pour éviter de vous blesser ou de blesser votre ami, utilisez un appareil à fessée acheté dans un sex-shop. Une ceinture ordinaire fonctionnera aussi, mais assurez-vous que la boucle métallique ne touche pas la peau de l’esclave.

3. Humiliation

Pour que le sexe BDSM apporte un maximum de plaisir, il est conseillé de ne pas se limiter aux seules techniques douloureuses. L’humiliation peut se faire de différentes manières. Certaines personnes aiment le faire verbalement, d’autres préfèrent l’action. Par exemple, vous pouvez ordonner à une fille de vous lécher les pieds ou de lui mettre un collier et de jouer au maître et à l’animal..

Les pratiques les plus courantes basées sur l’humiliation d’une esclave sont:

  • Face-sitting. Littéralement, cela se traduit par «assis sur le visage». Vous posez votre subwoofer à l’arrière et vous vous positionnez de sorte que vos organes génitaux soient juste au-dessus de son visage rouge. Il s’avère qu’à ce moment, vous serez à genoux sur le lit. Ensuite, abaissez lentement votre point de cul sur le visage de la fille. Sa tête ne doit pas être rejetée en arrière, sinon il y a un risque d’endommager les vertèbres cervicales.
  • Sexe anal. Cette technique est idéale pour les couples dans lesquels le partenaire n’aime pas particulièrement se faire enculer. Mais dans un jeu BDSM, l’avis d’une esclave n’est pas demandé, alors n’hésitez pas à utiliser son anus élastique pour des plaisirs sexuels. N’oubliez pas d’utiliser un lubrifiant pour ne pas blesser la peau délicate de la région anale..
  • Pluie d’or. La pratique sexuelle implique le processus d’uriner. Vous libérez un jet de liquide jaune sur le visage ou le corps de votre ami. Certaines personnes aiment que la dominante urine directement dans la bouche. Avaler ou non, c’est à elle. Mais vous devez discuter de ce problème avant le début de la session. Prendre une douche d’or, surtout si vous avez besoin de le boire, est un processus très humiliant pour le fond. Et c’est exactement ce dont vous avez tous les deux besoin.
  • Ordre de ne pas jouir. Une façon chic de torturer votre fille bien-aimée. Vous devriez la caresser, l’amener au plus haut point d’excitation, mais ne pas lui permettre de jouir en aucune circonstance. Si l’esclave désobéit, vous la punirez. Utilisez des jouets sexuels pour qu’elle se sente insupportablement bien. La douce torture se terminera comme vous le souhaitez.
  • Pipe profonde. Si vous avez rarement des relations sexuelles orales, parce que votre petite amie ne l’aime pas, alors une fellation forcée sera certainement une humiliation pour elle. Faites avaler complètement la bite à la fille esclave. Si elle échoue, utilisez un extenseur buccal. Mais assurez-vous que le réflexe nauséeux n’entraîne pas d’obstruction des voies respiratoires..
  • Fisting. Cette pratique nécessite une formation spéciale. Le fisting est l’immersion d’une main ou de gros objets dans le vagin ou l’anus. Il est important de ne pas nuire à votre santé ici. Cela demande beaucoup de lubrification et de patience. La première fois, il est peu probable qu’il soit possible d’insérer complètement la paume dans l’anus étroit. Prenez votre temps et soyez prudent. Pour plus de commodité, vous pouvez utiliser un plug anal spécial pour le fisting.

Il est à noter que de nombreuses personnes qui pratiquent certaines techniques du BDSM ne peuvent pas répondre avec précision à la question de savoir ce qu’est le BDSM dans le sexe. Pour certains, ce n’est qu’une humiliation, d’autres sont sûrs qu’il est impossible d’obtenir un vrai plaisir sans torture et sans douleur, d’autres se contentent uniquement d’ordres verbaux. Et tout va bien, car le BDSM classique inclut chacun de ces aspects..

Quels attributs sont nécessaires pour un dominant?

Le divertissement BDSM peut se faire sans les produits achetés dans le sex-shop. Mais si vous ne regrettez pas l’argent et commandez quelque chose sur le site de produits sexuels, la session BDSM sera particulièrement chaude et excitante..

  • Menottes. Ils peuvent être souples ou durs. Pour les débutants, les modèles en polyester ou en nylon conviennent. Vous pouvez même ramasser des menottes moelleuses – une excellente option si la fille a peur de la première séance..
  • Fouetter. Ainsi qu’une pile, un fouet et un fouet. Tous ces objets effrayants sont conçus pour fouetter une esclave sur son cul juteux..
  • Gag. Empêche la saba d’émettre des sons articulés. Ça a l’air très érotique. Et des gouttelettes de salive coulant le long du menton rendent le rôle d’esclave encore plus humiliant..
  • Pinces à tétons. Ils donnent au fond une douce sensation mêlée de douleur. Il y a aussi des pinces pour le scrotum – c’est si vous voulez être plus bas.
  • Costumes en latex ou en cuir. Offrez-vous la possibilité de vous immerger complètement dans un jeu douloureusement agréable.
  • Collier. Il est mis sur le cou d’un esclave, après quoi vous pouvez lui faire suivre les commandes – comme un chien. Si vous achetez un collier et une laisse, vous pouvez la promener dans la pièce. Le sous-marin doit naturellement se déplacer à quatre pattes..
  • Vibreur. Avec ce sextoy, vous pourrez amener la fille à un orgasme vif. Mais si vous ne voulez pas qu’elle finisse rapidement, torturez-la – touchez le vibrateur aux zones érogènes pendant quelques secondes, puis laissez l’esclave vous plaire elle-même..

Faites attention à un appareil inhabituel que l’on peut trouver dans un sex-shop – une balançoire sexuelle. La structure est généralement installée dans l’ouverture de la porte. Se compose de sangles élastiques et solides. Vous arrangez votre fille sur une telle balançoire et elle est arrachée du sol. Et puis tu y entres comme tu veux.

Les règles de sécurité

Pour pratiquer l’intimité avec des éléments de domination et de soumission, il ne suffit pas de savoir ce qu’est le BDSM dans le sexe. Il est important de comprendre que de tels jeux peuvent entraîner de graves problèmes si vous agissez de manière imprudente. La responsabilité de la santé et de la vie du fond incombe toujours au dominant.

  • Lorsque vous utilisez des cordes, ne les mettez pas sur la zone du cou. Dans un accès d’émotion, vous pouvez trop jouer et ne pas remarquer que la fille suffoque. Si la boucle resserre le cou, il sera très difficile de couper ou de détacher rapidement les cordes..
  • Lors du fouet, il est important de ne pas frapper l’estomac et la poitrine. La meilleure option est de fouetter la fille sur les fesses. Mais même ici, vous devez vous assurer qu’aucune blessure ou ecchymose n’apparaît sur le corps..
  • Un esclave étroitement lié est incapable de maintenir l’équilibre. Vous ne devez pas mettre la fille les pieds sur le sol si elle est fixée dans une position difficile. De plus, une esclave ne peut pas être couchée sur le dos avec les mains liées derrière le dos. Et, bien sûr, vous ne devez pas appuyer sur le sous-marin attaché avec votre visage dans l’oreiller, en y entrant par derrière..
  • Si une fille est fixée avec des menottes ou une corde dans une position inconfortable, gardez une trace de l’heure. La durée maximale d’une telle fixation ne doit pas dépasser dix minutes..
  • Si votre petite amie est en colère et vous supplie de la blesser gravement, contrôlez-vous. Vos actions ne doivent pas constituer une menace pour sa santé. Si les lèvres d’une fille deviennent bleues ou si ses membres commencent à gonfler, arrêtez de jouer immédiatement..
  • Le mot d’arrêt ne peut pas être ignoré. Il peut vous sembler que l’esclave s’amuse, mais en fait elle se trémousse et gémit avec un malaise terrible ou est au bord de la dépression nerveuse. Le mot d’arrêt est le droit inconditionnel de l’esclave à «libérer».

Le jeu de domination et de soumission peut aller au-delà de la chambre. Mais le plus souvent, les adeptes du BDSM enlèvent leurs masques familiers et n’essayent leurs rôles préférés que lorsqu’ils sont seuls..